Eurovision. L’Islande envoie de nouveau un chanteur anti-Israélien

L’Islande n’en démord pas. malgré les sanctions et l’amende imposée l’année passée, c’est de nouveau un chanteur très politisé qui représentera ce pays cette année à l’Eurovision.

On se souvient de la participation du groupe Islandais Hatari à l’Eurovision 2019 à Tel Aviv pour leurs revendications anti-israéliennes et pour la présentation du drapeau palestinien devant les caméras.  Un acte pour lequel ils ont été condamnés à une amende par l’Union européenne de radio-télévision (UER). Il semble bien que l’Islande renouvelle l’expérience cette année.

Samedi, l’Islande a organisé un concours pré-Eurovision pour choisir son représentant pour l’Eurovision 2020 à Amsterdam. Au cours de l’émission, Hatari a fait une apparition, accueillant Bashar Murad, un habitant de Jérusalem-Est.

Le gagnant de l’émission et le représentant de l’Islande pour l’Eurovision 2020 est Daði Freyr Pétursson avec son groupe Gagnamagnið. Daði Freyr. Ce dernier a signé une pétition en 2019, appelant l’Islande à se retirer de la compétition à Tel Aviv pour protester « contre l’occupation ».

« Nous ne pouvons pas imaginer participer au divertissement qu’est l’Eurovision en toute conscience alors que l’État israélien et son armée utilisent une violence aussi terrible contre le peuple palestinien », a tweeté Daði Freyr sur la page Twitter du groupe à l’époque.

L’Islande et Israël ne feront que se croiser cette année. Les deux délégations ne s’affronteront qu’en finale. Car ils en demi-finale, les candidats respectifs appartiennent à deux groupes distincts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *