Eurovision: La chanson atypique qui représentera Israël cette année

Une autre image d’Israël : Netta Barzilai choisie pour le concours de l’Eurovision.

Netta Barzilai, 24 ans, originaire de Hod Hasharon, a été choisie pour représenter Israël au concours Eurovision 2018 qui se produira cette année au Portugal. La chanteuse Netta Barzilai… quelqu’un de pas commun !

Netta Barzilai présente un physique quelque peu « spécial ». Elle ne répond à aucun des critères de la beauté classique mais elle est mieux que cela, elle est elle-même. Alors, jolie ? Pas jolie ? Est-ce vraiment important ? Ce qui l’est bien davantage c’est que même entrevue un centième de seconde on ne peut l’oublier.

Et c’est peut-être ce qui a séduit les juges* qui n’ont pas hésité à la préférer à trois autres finalistes : Jonathan Mergui, Riki Ben-Ari et Chen Aharoni, dans la finale live de Kochav Haba (The Next Star) mardi soir.

Une écoute expérimentale

Dès sa première audition, Barzilai a séduit son auditoire par l’originalité de sa présentation, et son accompagnement musical si personnel grâce à l’utilisation d’un looper**, un mashup***, un remix et/ou un changement de tempo qui proposent une écoute expérimentale totalement nouvelle.

Première femme à représenter Israël depuis 2014, Barzilai chantera-t-elle en anglais ou en hébreu, voilà l’une des questions qui demeurent à ce jour.

Ce qui est certain, (Tfou,Tfou,Tfou) c’est qu’elle participera à la première demi-finale à Lisbonne le 8 mai. Pour le reste, avec un peu de chance et tout son talent, réponse le jour de la finale, le 12 mai prochain.


*Les juges : Assaf Amdursky, Keren Peles, Harel Skaat et Static et Ben-El Tavori,.

**Looper : Un « Looper » ou « boucle » en français, permet de répéter de façon illimitée une séquence musicale. Cette technique a tout d’abord été utilisée dans le rap et les musiques électroniques en mettant en boucle des samples (ou échantillonnages) de musiques existantes ou spécialement créées dans ce but.

***Mashup Ce terme anglais, qui vient du verbe to mash, n’a pas réellement d’équivalent. français. Il signifie réduire en purée et, par extension, mélanger ou mixer. Le mashup, c’est l’art d’associer différentes choses ; cela s’applique aux domaines de la musique ou de l’informatique, par exemple. Faire un mashup en musique, c’est mixer deux chansons pour en créer une nouvelle, en adaptant les voix de l’une à l’instrumental de l’autre ou, carrément, en les superposant.

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Eurovision: La chanson atypique qui représentera Israël cette année

  • 16 février 2018 à 3:39
    Permalink

    Espérons qu’elle chantera en hébreu…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *