Europe : les élites contre les peuples ? par Pierre Lurçat

Le nouvel impérialisme européen face au réveil des Etats-Nations.

Chez les élites arrogantes et émancipées vivant dans un espace sans territoire ni frontières, l’usage accusateur du terme “populisme” va souvent de pair avec un mépris du peuple, un mépris affiché doublé d’une crainte des mauvais penchants prêtés à ceux qui restent attachés à leur patrie, se sentent enracinés et héritiers d’une longue histoire, et veulent conserver leur identité culturelle.Lire la suite sur lphinfo.com