Etats-Unis. Pas d’ordinateurs pour voyageurs venant de 10 aéroports.

C’est sur une information des services israéliens que Washington a interdit aux passagers en provenance de dix aéroports dans huit pays arabes et en Turquie de transporter en cabine des ordinateurs portables.

C’est grâce à des hackers israéliens que le gouvernement américain a su que Daech travaillait sur des explosifs «ressemblant exactement à des batteries» d’ordinateurs, révèle lundi le «New York Times».

Un renseignement qui a conduit Washington et Londres à interdire aux passagers en provenance de dix aéroports dans huit pays arabes et en Turquie de transporter en cabine ordinateurs portables, tablettes et autres appareils électroniques d’une taille supérieure à celle d’un téléphone portable.