Et pendant ce temps, à Bi’lin, les provocations contre Tsahal se poursuivent

L’armée a envoyé des gaz lacrymogènes contre les provocateurs du village arabe de Bi’lin, près de Ramallah ce vendredi pour empêcher la tenue de manifestations violentes comme c’est devenu une habitude depuis plusieurs années chaque vendredi. Quelques dizaines d’émeutiers ont affronté les forces israéliennes, auxquelles le gouvernement impose une politique de « retenue »…

Exités par des volontaires israéliens et internationaux, la manifestation violente est partie du centre de Bi’lin après les prières musulmanes du vendredi.

manif_bilin_3-a4cea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *