Et le lac de Tibériade déborda…

 

Le lac de Tibériade (mer de Galilée-Kinneret) s’approche rapidement de son niveau maximal pour la seconde fois depuis une dizaine d’années.

Après les fortes pluies de cet hiver, le niveau du lac de Tibériade est de –210,18 mètres, rapporte la Kinneret Authority, soit une hausse de plus de 1 mètres depuis le début de la saison des pluies. La ligne rouge supérieure (remplissage maximal) a été fixée à -208, 80.

Lorsque le Kinneret est plein, le barrage à l’extrémité sud du lac près du kibboutz Deganya est ouvert, permettant à l’eau de s’écouler plus au sud. Il semble que les autorités n’attendront pas un taux de remplissage maximal avant d’ouvrir les vannes. Il est donc fort probable que l’on assiste cette année, avant la fin du mois de mars, au ruissellement des eaux du lac vers le Jourdain et donc, vers la mer Morte.

On constate que le lac a renoué avec ses rives d’antan. Lorsque le vent se lève, les vagues parviennent enfin à submerger les pontons (photo du haut). On avait plus assisté à un tel spectacle depuis bien longtemps.

Katja Epelbaum

Diplômée de la Sorbonne en Science politique et en Histoire, j'ai toujours su que je m’épanouirais professionnellement dans l’écriture. Depuis l'Alya, Katja collabore avec le journal Hamodia et Le Mag, et poursuit différents projets d’écriture.

Une pensée sur “Et le lac de Tibériade déborda…

  • 17 février 2022 à 2 h 16 min
    Permalink

    Ca doit être bon pour la mer morte de recevoir un peu d’eau douce.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.