Et Israël inventa le feu rouge intelligent

Lorsqu’un véhicule d’urgence arrive à grande vitesse vers une intersection ou un de signalisation, les conducteurs savent qu’il faut s’arrêter et donner à l’ambulance ou au camion de pompier le droit de passage.

La société israélienne de technologie automobile Autotalks va encore plus loin en envoyant un signal sans fil du répondeur d’urgence aux feux rouges afin que les signaux changent automatiquement pour arrêter le trafic transversal.

Autotalks vient d’annoncer un partenariat avec la société américaine Applied Information pour tester le système Autotalks à Alpharetta, en Géorgie, où Applied Information a installé 150 feux de signalisation intelligents sur 78 miles carrés.

Les capteurs d’Autotalks seront installés à la fois dans les feux de signalisation et dans les véhicules d’urgence dans le cadre du partenariat.

Ces mêmes capteurs Autotalks sont déjà installés dans les feux de signalisation routiers au Texas et à Hawaï.

Le feu rouge encre plus intelligent

Alors que le test Alpharetta concerne les véhicules d’urgence, la technologie Autotalks sera utilisée à l’avenir pour donner la priorité aux bus. Il alertera les conducteurs sur la présence de piétons aux feux rouges.  Il pourra aussi envoyer des messages «préparez-vous au vert» aux conducteurs. Ceux-ci existent aujourd’hui avec l’application pour smartphone TravelSafely d’ Applied Information.  La collaboration avec Autotalks pourrait éventuellement intégrer cette fonctionnalité dans la voiture elle-même.

Autotalks a été fondée en 2008 et a levé 90 millions de dollars. Le siège de la société se trouve Kfar Neter, non loin de Netanya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *