Escalade entre Chiites et Sunnites au Yémen

Le conflit au Yémen a connu samedi une nouvelle escalade, avec des attaques d’envergure des rebelles chiites contre l’Arabie saoudite en riposte à une intensification des raids aériens de la coalition dirigée par Ryad, à l’approche de pourparlers de paix prévus à Genève. Les rebelles chiites Houthis, soutenus par l’Iran, ont tiré samedi avant l’aube un missile Scud en direction du sud de l’Arabie saoudite, que la coalition a dit avoir intercepté. La zone avait déjà été la cible d’une attaque rebelle sur plusieurs fronts vendredi, une offensive qui selon des médias saoudiens est la première de cette ampleur depuis le début de la campagne aérienne contre la rébellion au Yémen. Les combats ayant suivi cette offensive ont fait vendredi quatre morts parmi les militaires saoudiens, dont deux officiers, dans les provinces de Najrane et Jazane, frontalières du Yémen, a indiqué le commandement de la coalition, dans un communiqué faisant également état de dizaines de morts côté yéménite. Les Houthis ont confirmé le tir du Scud qui visait « la base aérienne Prince Khaled à Khamis Mushait », « un porte-parole militaire », cité par l’agence Saba que contrôlent les rebelles, ajoutant que « plusieurs soldats saoudiens avaient été tués » dans une attaque contre leur poste-frontière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *