Éric Zemmour et l’éthique du judaïsme

Depuis quelque temps, l’appartenance confessionnelle, en l’occurrence la judéité du candidat Zemmour à l’élection présidentielle, fait débat. Il n’est donc pas inutile de définir les enjeux et d’éclairer les débats à ce sujet. Il faut tout d’abord rappeler une évidence qui semble échapper aux commentateurs professionnels de la chose politique ; mis à part les fréquents rappels de ce qu’il croit être ses racines judéo-berbères (sic), l’ancien éditorialiste du Figaro ne se réclame pas des enseignements cardinaux de la religion juive. Je ne suis pas là pour prendre sa défense ni pour lui servir de porte-parole, mais ce sont des évidences qu’il est bon de souligner. Lire la suite sur jforum.fr