Eric Denécé, un ponte du renseignement, préconise un virage à 180° de la France face à l’islamisme

Avant de lire ses propos, voici le CV d’Eric Denécé, docteur ès Sciences Politiques, habilité à diriger des recherches, et directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) et de sa société de conseil en Risk Management (CF2R SERVICES).

Auparavant, il a été successivement :

Officier-analyste à la direction de l’Evaluation et de la Documentation Stratégique du Secrétariat Général de la Défense Nationale (SGDN).

Ingénieur commercial export chez Matra Défense.

Responsable de la communication de la société NAVFCO, filiale du groupe DCI (Défense Conseil International).

Directeur des études du Centre d’Etudes et de Prospective Stratégiques (CEPS).

Fondateur et directeur général du cabinet d’intelligence économique ARGOS.

Créateur et directeur du département d’intelligence économique du groupe GEOS.

« Notre pays est aujourd’hui confronté à la double menace de l’islam radical et terroriste dont le foyer se situe au Moyen-Orient. Puisque la guerre a été déclarée – non officiellement – à Al-Qaida et Daech, il convient donc de lutter contre les idéologies sur lesquelles se fondent ces mouvements radicaux (salafisme, wahhabisme, Frères musulmans) et les Etats qui les soutiennent : Arabie saoudite, Qatar et Turquie – ce dernier gouvernement s’attachant depuis une décennie à ré-islamiser le pays.

Un virage à 180° vis-à-vis de ces trois Etats s’impose, car ils prônent une idéologie haineuse, contraire à nos valeurs et financent le terrorisme et l’extrémisme religieux partout dans le monde, et jusque dans nos banlieues. Il convient de dépasser les promesses – parfois illusoires – de contrats mirobolants et ne pas se laisser acheter par des émirs autocrates, dont les comportements à l’égard de leur propre population et des étrangers sont encore plus éloignés des règles démocratiques que ceux de la Syrie et de l’Iran. De même, il convient de reconsidérer notre position à l’égard de Téhéran, acteur majeur au Moyen-Orient et cesser de ne voir ce pays qu’à travers le prisme déformant qu’en donnent nos alliés américains, israéliens et sunnites ».

3 pensées sur “Eric Denécé, un ponte du renseignement, préconise un virage à 180° de la France face à l’islamisme

  • Avatar
    18 octobre 2016 à 13 h 26 min
    Permalink

    Ben oui le ramoli du ciboulot à fàit de la France lé ve tre mou de l’Europe

    Répondre
  • Avatar
    18 octobre 2016 à 19 h 55 min
    Permalink

    Est-ce qu’il existe un seul lecteur, qui peut croire un seul instant ou qui doute ne serait-ce qu’une µs que les dirigeants de droite ou de gauche ainsi que l’ensemble du gouvernement,t français ou les Melanchons , Besencenot et autres crapules extrêmes gauchisantes… ne sont pas depuis plus de 10 ans au courant de ces informations qui ne constitue pas le scoop de l’année, tant ces pays sont systématiquement montrés comme ceux qui financent avec la Bénédiction de l’Europe et des USA le terrorisme mondial…. amusés depuis des décennies par des émirs qui leur font miroiter des contrats ou des « aides » pour les campagnes présidentielles ou autre….. Seulement jusqu’à présent ils leurs faisaient croire que ce terrorisme était orienté seulement contre Israël , faute de résultats probants , ils passent à l’action 2 du plan , l’envahissement progressif de l’Europe …Mais je crains que la corruption d’état ai atteint une tel niveau que tous comme un seul homme en Europe, remettront ce monsieur et ces rapports au placard….. triste et prévisible en 1926…il y eu Munich en 2016… encore un chiffre en 2 et 6 ….bizarre non… il y aura la négation du peuple juif à l’UNESCO avec l’aide de tous les corrompus de la terre…..Chacun de ces petits événements , pousse les Russes par exemple à dire à ces fonctionnaires à l’étranger de rentrer au pays, la 3 guerre a-t-elle commencée ? eux le croient en tout cas…

    Répondre
  • Avatar
    19 octobre 2016 à 0 h 54 min
    Permalink

    Par cupidité on préfère pactiser avec le diable se boucher les oreilles et se bander les yeux pour ne pas entendre la voix de la sagesse.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *