Erdogan accuse les USA de provoquer une «mare de sang» au Moyen-Orient

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mercredi les Etats-Unis de créer une «mare de sang» dans la région en ne reconnaissant pas les principales organisations kurdes syriennes en tant que groupes terroristes. Erdogan critique ouvertement les Etats-Unis lors d’une attaque de sa politique, se référant au Parti de l’union syrienne (PYD) et ses Unités de protection (GPJ), la milice populaire kurde.

Ses remarques sont une escalade de l’opposition croissante turque envers Washington qui réfute le rôle des combattants kurdes dans la lutte contre les jihadistes en Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *