Enrico Macias et Ben Laden…Quel est le lien ?

Enrico Macias n’en est toujours pas revenu. Il faut dire que les révélations de la BBC ont de quoi désorienter, car être le chanteur fétiche du plus grand terroriste de tous les temps n’est pas forcément une bonne nouvelle. Oui, Ben Laden aimait Enrico. Des cassettes de ses plus grands tubes ont été retrouvées dans les cartons de la maison abandonnée par le leader d’Al Qaïda à Kandahar, lors de sa fuite en 2001.

Deux cartons poussiéreux ont été décortiqués par Flagg Miller, expert en littérature et en culture arabe à l’université de Californie à Davis. Il avait été embauché en 2003 par l’Afghan Media Project du Williams Collège. Surprise, les succès d’Enrico Macias font partie du lot.

Interrogé par le site internet Ynet en Israël, le chanteur s’est dit surpris par la nouvelle. « Je suis étonné. C’est une information surprenante. Au départ, je pensais que c’était une erreur, une plaisanterie. Mais lorsque du monde m’a appelé pour me le dire, je me suis bien rendu compte que c’était vrai ».

Etre aimé par Ben Laden, pas facile à digérer pour Enrico

« D’abord, vous ne connaissez pas l’identité de ceux qui écoutent votre musique. Ca ne dépend pas de vous. Cela m’a toujours étonné de voir ceux qui chantent mes chansons ».

Ben Laden savait-il qu’Enrico Macias était juif ?

« Certainement que oui » répond le principal intéressé. « Mes chansons circulent dans de nombreux pays arabes, mon style est oriental et les gens connaissent mon histoire. Aussi, je ne vois pas ce qu’il pouvait aimer dans le message de mes chansons qui ne parlent que de paix et de non-violence.

Ben Laden comprenait-il ce que chante Enrico ?

Oh la la ! Je suis convaincu qu’il écoutait la musique et comprenait les paroles, au moins le sens. Mais sans doute qu’il a interprété le message de mes chansons un peu différemment…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.