Enquête : Les chiffres de l’aide française à l’Autorité Palestinienne (Par Bely)

Hypothèse de travail : Deux pays sont en guerre. Un troisième prend à sa charge sous forme de « participations amicales » une remise à niveau économique, sociale et l’on peut penser militaire (grâce aux « enveloppes ») de l’un des deux protagonistes… Tout en se réclamant le droit de jouer le rôle d’arbitre dans le conflit !!!! Est-ce bien raisonnable ?

Et cela dure depuis des lustres !

Que la France soit une mère poule pour la Palestine n’est pas un scoop en soi. Ce qui est relativement nouveau c’est la place que ce non-état prend peu à peu sur le site gouvernemental français. Des territoires à déterminer traités comme un état reconnu de fait !

La place et le coût !

Des subsides offerts tellement généreusement*, hors de prix pour une France au bord du dépôt de bilan si l’on en croit les déclarations politiques de tous bords. Et pourtant…

Des engagements pour l’année 2015 signés Manuel Valls :

–           40 Millions d’€ pour aider à la construction du « futur Etat palestinien.

–           16 Millions d’€ pour étayer le soutien financier au budget de l’Autorité palestinienne.

–           10 millions d’€ pour aider à la mobilisation d’un dispositif dédié au développement du secteur privé.

–           6,4 Millions d’€ seulement (contre 11 Millions d’€ en 2014 du fait de la mobilisation face à l’urgence de la situation à Gaza durant la guerre de l’été 2014).

–           3 Millions d’€ chaque année pour la réalisation de 140 projets communs.

Ce n’est pas la première fois que la France verse au bassinet !*** mais  il faut ajouter à cela les 3 petits nouveaux qui viennent juste de sortir (le 10/9/2015.) !

–           8 Millions d’€ pour accompagner la construction du futur Etat palestinien. C’est la seconde pour l’année 2015. (Je cite)

–           1 enveloppe au montant inconnu pour une convention de cofinancement par l’agence française de développement (AFD) d’un dispositif d’assainissement des eaux à Hébron (En Palestine,  depuis novembre 2014, l’AFD finance le renouvellement des réseaux d’adduction d’eau potable de Beït Sira et des villages alentours, pour réduire les fuites et ainsi économiser près de 85 000 m3 d’eau par an**) projets dont le montant n’est pas indiqué.

coop 2

« Les réseaux réalisés par le projet desservent une population d’environ 50.000 habitants dans la bande de Gaza et 40.000 habitants pour les trois municipalités urbaines de Jérusalem. Les travaux à Gaza portaient sur 1.300 branchements individuels et 95 kms de réseaux secondaires et tertiaires et le raccordement de 6.800 abonnés supplémentaires. Dans les municipalités limitrophes de Jérusalem, le projet a réalisé  40 kms de réseaux secondaires et tertiaires, la remise en état de 2.000 branchements et le raccordement de 1.200 abonnés.

Montant du projet : 10 millions d’euros en subvention

Bénéficiaire : Autorité Palestinienne.

Structure d’exécution : Palestinian Water Authority (PWA)

Durée du projet : Juin 2001 – Juin 2007 ».

–           11 millions d’€ pour financer deux projets en faveur du développement des villes et des quartiers (6 millions d’euros) et en faveur du développement durable.

Stop !

La question était : La France peut-elle se donner le beau rôle de pays non impliqué dans le conflit israélo-palestinien et se gargariser de jouer l’arbitre ?

La réponse est non !

*http://www.gouvernement.fr/les-infographies-et-videos

 **http://www.afd.fr/home/projets_afd/changement_climatique/strategie_climat/secteurs_climat

*** http://www.afd.fr/home/pays/mediterranee-et-moyen-orient/geo/territoires-palestiniens/projets-territoires-palestiniens_1/projets-eau-et-assainissement-en-palestine_1/eau-cisjordanie-gaza_1

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

3 pensées sur “Enquête : Les chiffres de l’aide française à l’Autorité Palestinienne (Par Bely)

  • 12 octobre 2015 à 11:41
    Permalink

    l’argent fournis par les pays dans la France serre a donner aux familles des sahids une large paye tous les mois,et le reste aux poches des dirigeants palestiniens,et aucune amelioration de vie aux pauvres c’est ce qui encouage c’est sahids a tuer aux risques de leurs vies……et c’est une facon d’ameliorer les conditions de vies de leur famille.

    Répondre
  • 12 octobre 2015 à 2:50
    Permalink

    Il faut rompre les relations diplomatiques avec la France et fermer le consulat de Jérusalem et renvoyer les journalistes qui déforment. Les événements

    Le Mont du temple doit être sous domination d’Israël

    Nathayaou parle ma ils ne fait rien : il faut nommer Libermann pour mater ces arabes à un poste de ministre e n mission spéciale

    Il faut expulser les députés de la Knesset et les traduire en justice comme les gauchistes journaliste type amira Haas et les autres du Haaretz

    Il faut dissoudre les ONG financés par l’UE et les USA. D’Obama et les expulser d’Israël

    Il faut tuer les arabes et ne plus faire de prisonniers et d’être sans pitié quitte à en tuer des milliers

    C’est le minimum

    Enfin des groupes du type Stern ou Irgoun doivent être formés dans la clandestinité

    Répondre
    • 12 octobre 2015 à 7:59
      Permalink

      Marie, j’approuve complètement ton post. Enfin, de bonnes initiatives que j’aime lire. Oui, pour toutes ses bonnes résolutions que tu avances, pourvu que Netenyahu puisse les appliquer sans tarder. Dieu nous aide.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *