Un enlèvement programmé à Hanouka, déjoué par Israël

On en sait davantage désormais sur l’enlèvement qui avait été planifié par une cellule terroriste palestinienne et qui a été déjoué ces dernières semaines.  Ce qui suit a été autorisé à publication… 

L’Agence israélienne de sécurité (ISA), en coopération avec la police israélienne et l’armée israélienne, a contrecarré une tentative du Hamas d’effectuer un enlèvement à Samarie pendant Hanouka.

En octobre et novembre 2017, l’ISA a découvert une cellule du Hamas dans le village de Tel, près de Naplouse. L’enquête de l’ISA a révélé que les membres de la cellule prévoyaient d’enlever un soldat ou un résident juif local à l’un des arrêts d’autobus près de Naplouse.

Les membres de la cellule détenus sont :

  • Muad Ashtiyah, né en 1991, membre du Hamas et résidant à Tel, était le chef de la cellule. Il est soupçonné d’avoir planifié l’enlèvement; il a également acquis des armes et recruté des membres supplémentaires.
  • Mahmoud Ramadan et Ahmed Ramadan, nés en 1998, membres du Hamas, résidant à Tel. Ils sont soupçonnés d’avoir été recrutés par Muad Ashtiyah et d’avoir accepté de rejoindre la cellule.

Le Hamas de Gaza suivait de près l’opération

Les membres de la cellule étaient en contact avec Omar Assida, un militant du Hamas et membre du commandement du Hamas dans la bande de Gaza qui est actuellement responsable de l’organisation des actions militaires et de l’acheminement des fonds de la bande de Gaza vers la Judée et la Samarie.

Le commandement du Hamas dans la bande de Gaza a fourni des conseils et un financement pour l’enlèvement planifié, dont le but était de négocier la libération des prisonniers de sécurité détenus en Israël.

Il a également été appris que les membres de la cellule recueillaient des renseignements précis sur les routes, les arrêts d’auto-stop et les carrefours principaux. Le plan était pour les membres de la cellule de se déguiser en résidents juifs locaux et d’inciter une victime à entrer dans leur véhicule. Le chef de la cellule s’est également renseigné sur d’éventuelles maisons d’hébergement dans la région de Naplouse afin de cacher la victime dans le but de négocier.

Armes saisies

L’ISA a saisi des armes – notamment un pistolet, un électrochoc et un vaporisateur de gaz – qui étaient destinées à être utilisées par les membres de la cellule pour effectuer l’enlèvement. Les membres de la cellule devaient acquérir des armes supplémentaires pour l’enlèvement.

Les conclusions de l’enquête ont été transférées aux procureurs des FDI à Samarie pour examen en ce qui concerne le dépôt d’actes d’accusation.  L’ISA continuera à prendre des mesures énergiques pour contrecarrer les cellules terroristes et les attaques planifiées, en particulier par l’organisation terroriste du Hamas qui travaille sans relâche pour perpétrer des attaques en Israël.

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

2 pensées sur “Un enlèvement programmé à Hanouka, déjoué par Israël

  • Avatar
    17 décembre 2017 à 14 h 29 min
    Permalink

    On peut le savoir que si le delit avait ete tente et echoue mais publier un article sur ce qui ne s’est pas passe est du sensationalisme pour rien

    Répondre
  • Avatar
    17 décembre 2017 à 16 h 47 min
    Permalink

    Pas d’accord Yehuda, ces faits doivent être exposés même au stade de la tentative, alors qu’au même moment en France, le député de la France Insoumise Eric Coquerel affirme que le Hamas n’est pas un groupe djihadiste, quand bien même sa charte précise que le Hamas est l’un des épisodes du djihad mené contre « l’invasion sioniste ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *