En perdant son portefeuille il ne s’attendait pas à ce qui va suivre

Voilà une histoire qui réchauffe le cœur. Oleg et Rina Kondershov habitent à Beit Shean dans la vallée du Jourdain. Vendredi dernier, Oleg va retirer à la caisse automatique l’équivalent de son salaire mensuel qui vient de lui être versé.

Oleg est un travailleur. 12 heures par jour, il effectue des menus travaux dans les maisons de la ville pour le compte de son patron. Aussi, chaque shekel compte. Et lorsqu’à la fin du mois, son salaire est versé sur son compte en banque, il gère sa fortune à l’ancienne. Avec son épouse, ils retirent l’argent du compte et glissent des sommes préétablies dans des enveloppes. Une pour chaque besoin. Ainsi, ils parviennent à joindre les deux bouts. Lorsque vendredi dernier, Oleg s’aperçoit que son portefeuille est introuvable, c’est la catastrophe.

Il vient tout juste de retirer l’argent mensuel à la caisse automatique. Il refait le chemin, cherche partout… mais rien ni fait. Rina lui conseille de faire passer le message sur les réseaux sociaux de la ville, assorti de leur numéro de téléphone. « J’étais convaincue que les habitants de Beit Shean étaient des personnes honnêtes et que sitôt l’annonce parue, ils se mettraient à chercher avec nous », se remémore-t-elle.

Le téléphone sonne

Une demi-heure plus tard, le téléphone sonne. Un collectif d’habitant a pris l’initiative de leur préparer des repas pour tout le chabbat qui débute dans quelques heures. A la livraison, le couple constatera qu’il y a de quoi manger pour la semaine. Une femme appelle ensuite pour leur proposer de l’argent. « Elle nous a dit qu’elle habitait la cité d’à côté et qu’elle a fait du porte à porte pendant trois heures auprès des voisins », raconte Oleg encore ému. « Elle nous a remis les trois-quarts de la somme que nous avions perdu ! »

Quelques minutes avant l’entrée du chabbat, on frappe à la porte. Oleg ouvre et se trouve nez à nez avec un juif orthodoxe. Ce dernier lui tend son portefeuille : « je l’ai trouvé prêt d’un bosquet. Il y a votre adresse et je me suis permis de vous le rapporter avant l’entrée du chabbat », dit l’inconnu. Oleg, qui avait fait le deuil de son portefeuille n’en revient pas. Il lui propose une somme d’argent. Refus poli. Il lui propose ensuite de repeindre gratuitement son appartement mais l’homme tourne déjà les talons et lui souhaite un bon chabbat.  « Il n’a même pas voulu me dire son nom » regrette Oleg.

Un mal pour un bien

Rina résume les péripéties de cette journée pas comme les autres. « Nous avons débuté la journée par une catastrophe. Puis notre frigo a été rempli par des voisins que nous ne connaissions pas. Nous avons ensuite récupéré une grande partie de l’argent perdu, grâce  là encore à des inconnus, pour enfin retrouver ce portefeuille où pas un shekel ne manquait ».

Oleg a déjà pris contact avec un responsable d’association. Il lui remettra la somme supplémentaire qui avait été récoltée. Sur son compte Facebook, il a simplement écrit : « je suis fier d’habiter cette ville ! »

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “En perdant son portefeuille il ne s’attendait pas à ce qui va suivre

  • Avatar
    7 novembre 2019 à 12 h 25 min
    Permalink

    J’en ai vu de toutes les couleurs mais là… les larmes perlent !
    Simplement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *