En Italie, une ville interdit les kebabs « pour ne pas affecter sa beauté »

Une règle interdisant l’ouverture de nouveaux restaurants qui vendent des mets frits de restauration rapide ou principalement des plats dits «ethniques», est entrée en vigueur cette semaine dans le centre historique de Vérone, ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, après la multiplication des échoppes de kebab.

«Grâce à cette mesure, il n’y aura plus d’ouverture d’établissements qui vendent de la nourriture préparée d’une manière qui pourrait affecter le décorum de notre ville», a confié le maire de Vérone, Flavio Tosi, au Telegraph.

D’après lui, cela protège non seulement le patrimoine historique et architectural du centre-ville, mais aussi la tradition culturelle typique de la vieille ville de la cité italienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *