En Israël, croissance du budget de l’État pour soutenir l’industrie du cinéma.

 

Une nouvelle loi relative au financement et à la sélection des films dans l’industrie cinématographique israélienne a été approuvée par la Knesset (le Parlement israélien) avec 44 voix pour et 32 ​​voix contre, ont rapporté les médias israéliens.

« Certains choisissent de répandre l’hystérie alors que d’autres font l’histoire », a aussitôt déclaré la ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev. « Nous allons permettre la création de films sionistes, juifs, arabes et Haredi », a-t-elle ajouté soulignant que « ce sont des choses nouvelles qui n’existaient pas auparavant ».

Les scénarios continueront à être lus dans le but de décider quels films méritent un financement, or maintenant ils devront être inclus dans une banque de données gérée par le Conseil israélien du film.Lire la suite sur israelvalley.com