En France, procès des dealers qui s’armaient directement sur les bases de l’armée…

Cinq fusils d’assaut Famas et un pistolet automatique Mag I avaient été subtilisées à la base aérienne 217, à Brétigny. Trois ans après la découverte de ce vol qui fait désordre, six hommes et une femme, âgés de 26 à 33 ans comparaissent, ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Paris, pour vol et trafic d’armes en bande organisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *