Elle fait une fausse déposition pour ne pas « stigmatiser » ses violeurs musulmans

Quand une responsable de la jeunesse d’extrême gauche allemande se fait violer par des musulmans, elle préfère faire une fausse déposition au commissariat plutôt que de stigmatiser ses agresseurs…

Selin Gören a été violée par trois hommes. Quand elle est allée à la police, elle a déclaré que les violeurs parlaient allemand alors qu’ils parlaient en fait…arabe! En tant que porte-parole d’un petit mouvement d’extrême-gauche, nommé Solid elle ne voulait pas prendre le risque de rapporter un fait qui allait contre les dogmes de son parti.

Selin Gören vient de revenir à la police. Là, elle a dit enfin la vérité : elle a estimé qu’elle devait mettre en garde d’autres jeunes Allemandes dans un pays qui a accueilli des centaines de milliers de « réfugiés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.