Electricité: Ramallah paiera sa dette à Israël…sur 7 ans

Depuis des années, l’Autorité palestinienne (AP) tarde à régler la note d’électricité fournie par Israël aux villes autonomes sous sa juridiction. Après des mises en garde et même des coupures de courant, un accord semble être en vue…sur le long terme.

Hashem al-Am’ari, directeur de la compagnie d’électricité du district de Jérusalem, a annoncé la conclusion d’un accord avec les banques pour payer les dettes de la compagnie à Israël. Les banques paieront la dette de l’Autorité Palestinienne de 670 millions de shekels (environ 194 millions de dollars) sur une période de sept ans.

Il a déclaré que l’événement serait signé dans les prochains jours (Wafa, 28 décembre 2018). Lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement de l’AP, le Premier ministre de l’AP Muhammad Shtayyeh a salué l’événement (Télévision palestinienne, 30 décembre 2018).

Entre-temps, Zafer Milhem, président de l’autorité de l’énergie et des ressources nationales de l’Autorité Palestinienne, a annoncé qu’un accord serait signé dans deux jours avec son homologue jordanien pour l’achat d’énergie à la Jordanie. L’accord prendra effet sept mois après sa ratification. Il a déclaré qu’aujourd’hui l’Autorité Palestinienne reçoit 36 mégawatts de Jordanie transmis par les districts de Jérusalem et de Jéricho.

Il a déclaré que le montant passerait à 80 mégawatts au cours de la première période, puis à 160 mégawatts. Il a déclaré que l’importation d’électricité de Jordanie entraînerait une séparation économique avec Israël dans le domaine de l’énergie et fournirait à l’Autorité Palestinienne une variété de sources d’électricité (Wafa, 29 décembre 2019).

Katja Epelbaum

Katja Epelbaum

Diplômée de la Sorbonne en Science politique et en Histoire, j'ai toujours su que je m’épanouirais professionnellement dans l’écriture. Depuis l'Alya, Katja collabore avec le journal Hamodia et Le Mag, et poursuit différents projets d’écriture.

Une pensée sur “Electricité: Ramallah paiera sa dette à Israël…sur 7 ans

  • Avatar
    7 janvier 2020 à 0 h 50 min
    Permalink

    Vue que les bandes d’abbas sont de mauvais payeurs, les prochains qui vont se faire avoir va être les Jordaniens, là, il est fort probable qu’ils vont le regretter (Jordaniens)……..!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *