Elections mars 2015 : rien n’est joué tant que la partie n’est pas terminée

Israël se dirige vers des élections pour la 20e Knesset, les partis et les hommes politiques se réorganisent et recherchent le réalignement sur les convictions de leur parti. Bien qu’il n’y ait que trois mois pour se préparer jusqu’aux élections, les déplacements d’un parti à l’autre sont loin d’être terminés.

Alors que la gauche semble être comme un bloc, la droite est encore en éclatement, et la possibilité de se retrouver avec un gouvernement d’unité nationale paralyse les initiatives.

Toutefois, selon Israël Hayom et la chroniqueuse Ruthie Blum, trois mois représentent beaucoup de temps dans le monde dynamique de la politique israélienne, et les alliances de partis sont susceptibles de continuer de changer jusqu’en mars. Des facteurs extérieurs, comme l’offre internationale d’un Etat palestinien ou l’effondrement potentiel de l’économie russe pourraient également affecter les choix des électeurs et des opinions au cours des trois prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *