Egypte: un prédicateur salafiste condamné

La justice égyptienne a condamné dimanche à cinq ans de prison un ex-candidat salafiste (wahhabite)  à la présidentielle de 2012, Hazem Abou Ismaïl, pour sa responsabilité dans des violences survenues au Caire la même année. M. Abou Ismaïl a été condamné dimanche à cinq ans de prison pour avoir incité ses partisans à « assiéger » un tribunal du Caire en décembre 2012, selon le verdict lu à la télévision par un juge. Ses partisans avaient « eu recours à la force, à la violence et aux menaces » contre des procureurs, pour les « obliger à ordonner la libération d’un accusé », selon l’acte d’accusation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *