Ecologie : Israël se lance dans la course au gobelet recyclé

Ne pas détruire la planète : La hantise de l’écolo amateur de café ! Serré ou pas, sucré ou non, le problème n’est pas là !

Et que devient le gobelet ? Qu’il soit avalé d’un coup ou dégusté lentement, un petit morceau de sucre sur le bout de la langue ou comme vous vous plaisez à boire pareil breuvage, c’est sans discussion le contenant et non le contenu qui interpelle l’amateur de petit noir.

Au rythme impressionnant de quelques 6 milliards de gobelets de café distribués par « Starbucks Coffee » dans le monde et par an, qui délivrera la planète de ce fléau, une masse polluante qui mettra, dans le meilleur des cas au moins … un certain temps (!) à s’autodétruire ?

L’état hébreu, à la pointe de la recherche dans bien des domaines, curieux de tout et passionné par tout ce qui ressemble de près ou de loin à un défi est bien entendu bien placé sur la liste des Zorro lancés au grand galop pour sauver une si belle cause !

Ajoutez-y l’appât de la somme de 10.000.000 de $ promis à qui trouvera la solution pour réduire sensiblement ce temps de recyclage et le doute n’est plus permis : Israël se doit d’être le champion toutes catégories confondues d’une cause en péril avant qu’elle ne soit devenue cause perdue…

 Mais qu’est-ce donc que cette « Starbucks Corporation » ?

C’est une chaîne de cafés américaine fondée en 1971. En partie sous forme de franchises, c’est la plus grande de ce genre connue dans le monde avec 28 039 établissements implantés dans 76 pays, dont 13 100 aux États-Unis.

Et cela fait des années déjà que les gobelets de carton dans lesquels est servi le café représentent un cauchemar pour l’environnement, la plupart étant de plus recouverts d’une mince couche de plastique inattaquable pour le garder chaud et empêcher le carton de se détremper.

Les premiers essais de gobelets de Starbucks contenaient à peine 10% de fibres recyclées post-consommation. Et si la compagnie teste actuellement un modèle de gobelet avec une doublure intérieure en fibre de plante pour voir s’il est possible d’empêcher les fuites….

– Dans ses succursales du Canada et des États-Unis, elle offre un rabais de 0,10$ aux clients qui amènent leur propre tasse ou invite les clients qui consomment leur boisson en succursale à demander une tasse en céramique plutôt qu’un gobelet de carton ».

Souhaitons qu’Israël soit une fois encore celui qui trouvera la solution, même si la jalousie lui est facturée au prix fort par le reste du monde !

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Une pensée sur “Ecologie : Israël se lance dans la course au gobelet recyclé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *