Ecologie : Pourquoi la chèvre noire de Syrie est de retour en Israël ?

Besoin de prendre un bol d’air pur de temps en temps, Israël c’est aussi un berger qui participe de l’écologie planétaire grâce à ses quelques chèvres aux oreilles en forme de crêpe… Le législateur israélien a annulé une loi de 1950 qui limitait l’expansion de la chèvre noire en Israël. Elle célèbre aujourd’hui son retour…pour le bien de tous ! Explications.

La si jolie petite « Chèvre Noire », (dite chèvre de Syrie) avait vu son nombre décroître par l’action tout à fait justifiée des premiers kibbutnikims persuadés qu’il leur fallait à tout prix préserver la végétation des formidables assauts de la chèvre. Il faut dire que le contexte faisait référence à une terre aride et sans « vert ».

Le temps a passé. Au fil des ans les bosquets se sont développés. Le rôle original de la chèvre partie intégrante de l’évolution de la nature, a repris toute son importance.

Que voilà un comportement impeccable que celui de notre charmante petite chèvre noire que l’on nomme aussi « Capra Hircus Mambrica ». Et se féliciter de la voir se précipite pour dévorer les bosquets comme si elle avait été privée de nourriture depuis des lustres car nous  explique notre berger, si cela provoque l’épuisement de l’herbe basse cela participe de la croissance tout entière des sous-bois !

Ainsi, le Parlement israélien de voter, en lecture préliminaire, un nouveau texte soutenu par le gouvernement et annulant celui de 1950, a indiqué Mr Jamal Zahalka, député arabe israélien à l’origine de cette réouverture de dossiers.

Pour une fois, un député arabe fait cause commune avec les sionistes religieux

Et Mr. Zahalka d’expliquer avoir voulu faire acte de justice vis-à-vis des premiers paysans qui, depuis toujours, revendiquaient le droit de préférer élever cette espèce bien adaptée au climat méditerranéen de la région à toutes les autres. N’y aurait-il que les imbéciles à ne jamais changer d’avis ?…

Sans adhérer ni commenter les critiques de M. Zahalka, Mrs Uri Ariel et Ayelet Shaked, (le premier est ministre de l’Agriculture, la seconde de la Justice, tous deux membres du parti Foyer juif, ont convaincu dimanche le gouvernement dans son ensemble de l’intérêt indiscutable de l’entreprise.

Cerise sur le gâteau ! Des études récentes ont montré que le comportement de ces chèvres noires pouvaient servir à lutter notablement contre les incendies.

Ce qu’a confirmé Mr Ariel cité dans la presse : « Les chèvres sont un facteur important de prévention des incendies. Nous avons décidé d’encourager le plus d’aires de broutage possible, dans tous les secteurs pendant les périodes appropriées ».

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *