Échange d’une rare violence entre la Jordanie et Israël

Israël a accusé lundi la Jordanie d’exacerber les tensions sur le Mont du Temple à Jérusalem, après que le roi Abdallah a proclamé que les Juifs n’avaient aucune légitimité à prier sur site le plus sacré du judaïsme.

En réponse, Israël a envoyé un message d’une rare fermeté à Abdallah pour lui intimer de revenir sur ses déclarations provocatrices – et en soulignant qu’il contribuait ainsi à exacerber la tension au sein de la communauté arabe.

« Le Waqf, dont la Jordanie a la charge, est l’organisme qui a permis à des terroristes armés de batons, de pierres et de fusils de se réfugier sur le Mont du Temple, » auraient déclaré des officiels israéliens au roi de Jordanie. « C’est le Waqf qui viole le statu quo et nous exigeons que cela cesse » ont-ils poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.