Drôle d’alliance entre laïcs et Musulmans à l’Université de Strasbourg

La question ne s’est encore jamais posée. Le président d’une université française peut-il être prêtre ? Cette situation inédite se profile en Alsace, où Michel Deneken, professeur de théologie et par ailleurs prêtre catholique, a toutes les chances d’être élu, mardi 13 décembre, à la tête de l’université de Strasbourg. Dans la communauté universitaire, cette situation fait débat.

Pour l’Union nationale des étudiants de France (UNEF), qui s’est associée aux Etudiants musulmans de France pour décrocher l’un des six sièges étudiants, «une personne qui prête allégeance à l’Etat et au Vatican, ce n’est pas possible pour l’image de l’université publique », estime Colin Jude, à la tête de l’UNEF Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *