Douce France, cher pays de mon enfance….Qu’es-tu devenue ? Je ne te reconnais plus.

La France,malade de son identité. Douce France, cher pays de mon enfance….Qu’es-tu devenue ? Je ne te reconnais plus.

Où est le temps où l’on disait Heureux comme un Juif en France. Aujourd’hui, les Juifs ne sont pas seulement insultés et attaqués dans rues, ils sont séquestrés, pillés et même violés dans leurs propres domiciles !

Où est le temps ou le service militaire était le creuset où se fondait les différentes classes sociales, paysans et citadins, intellectuels et manuels se côtoyaient quelques soient leurs religions. Nous nous retrouvions tous sous le même uniforme, saluant le même drapeau et chantant fièrement la Marseillaise.

Aujourd’hui la France est malade, elle souffre d’une crise identitaire aigue. Le vivre ensemble n’est qu’un slogan vide de sens, le multiculturalisme et la multiethnicité ont remplacés l’unité nationale, le métissage est adulé et la théorie du genre ambitionne de supprimer les différences sexuelles.

   La France est entrée dans le temps des confusions.

Depuis les émeutes de 2005, brûler des centaines de voitures devient un simple fait divers, s’attaquer aux policiers, aux pompiers ou aux médecins n’est qu’un rituel banal, constater la présence de territoires perdus de la République fait partie du quotidien et les provocations vestimentaires, djellaba et babouches, voiles, bourqua et burquinis qui ne se comptent plus, sont acceptées au mépris de la loi.

L’école de la République est muselée, plus question de parler des héros victorieux de la France pour ne pas faire de vagues !  L’enseignement de la shoah est malvenu afin de ne pas heurter les sensibilités de certains élèves. Hors de question de parler de la renaissance de l’Etat d’Israël ou d’évoquer son occupation pendant des siècles par des pays islamiques.

Il ne faut pas non plus rappeler le dépeçage de l’Empire Ottoman après sa défaite ou le découpage léonin et l’occupation par les puissances dites mandataires, la Déclaration de Balfour est devenue un crime de lèse-majesté !

La fiction devient un titre de propriété et le mythe réalité !

Non l’histoire moderne commence que par l’invasion sioniste d’une terre pourtant conquise et islamisée par le jihad. Peu importe si un tel pays n’a toujours été qu’une province négligée de l’Empire Ottoman pendant cinq siècles et que vocable de palestinien attribué à des musulmans soit né après la renaissance de l’Etat d’Israël.

Par une manipulation sémantique les Israéliens doivent devenir des étrangers sur leur sol. La fiction devient un titre de propriété et le mythe réalité !

Avez-vous remarqué qu’aucun chef d’état ne peut citer le nom de l’Etat d’Israël sans mentionner automatiquement le nom de Palestine et des Palestiniens, pensant que cette artificielle symétrie les mettraient à l’abri de représailles islamiques !

Vu d’Israël, ce renoncement de l’Europe à son identité d’origine chrétienne et cette soumission à la vague islamique ne peut être que mortifère. Elle est aux antipodes des principes qui caractérisent le retour d’Israël sur sa terre.

L’unité de notre peuple accepte des différenciations mais sans séparation

Israël revendique sans aucune restriction mentale son identité, un pays juif et démocratique, au grand dam des pays qui nous entourent. Le drapeau national est celui frappé de l’étoile de David et les enfants et les adultes chantent ensemble avec émotion et fierté l’hymne national, la Tikva c’est-à-dire l’Espoir.

Certes Israël est un pays multiethnique mais à la différence de l’Europe, notre pays n’est pas métissé culturellement. Au-delà de la diversité des pays d’origines, la culture reste toujours une culture juive, la culture hébraïque. Les Juifs venus des quatre coins du monde et ceux qui n’ont jamais quittés la terre d’Israël se reconnaissent dans les mêmes ancêtres Abraham, Isaac et Jacob.

Les Juifs qui ont été dispersés pendant deux mille ans reviennent sur leur terre originelle, ils quittent la double appartenance exilique pour retrouver leur identité authentique. L’unité de notre peuple accepte des différenciations mais sans séparation.  (Abraham Livni)

L’universalisme et le particularisme d’Israël restera un mystère pour les Chrétiens et un cauchemar pour l’Islam.

Yéhouda Djaoui

Yéhouda Djaoui

Ecrivain israélien. Auteur des livres - Israël, la paix et les médias. Editions Brit Chalom 1998. - Le temps des confusions. Editions Le Manuscrit 2006. - Israël miroir du monde. Editions Persée 2009. - Quand l’Occident s’éveillera…Editions Persée 2012 -Amnésie internationale. Editions Persée 2014.

Une pensée sur “Douce France, cher pays de mon enfance….Qu’es-tu devenue ? Je ne te reconnais plus.

  • 14 septembre 2017 à 7:23
    Permalink

    Le cauchemar de l europe , aujourd hui eurabia , durera encore plus de 2000 ans !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *