Double lecture : Que voyez-vous sur cette photo ?

C’est bien connu, il est possible d’interpréter de différente manière un cliché. Ce fut encore le cas en cette fin de mois d’août. Voici les commentaires..et la réalité.

Cette photo a été prise le 25 juillet près de Kfar Kadoum situé au nord de la Samarie. Une scène habituelle de violence oppose des lanceurs de pierres (et de cocktails molotov palestiniens à l’armée israélienne.

Tsahal tente de disperser les manifestants à coup de grenade lacrymogène. Les journalistes sont nombreux. L’un d’eux immortalise la scène si dessus : un officier de Tsahal qui saisit un enfant palestinien.

Aussitôt publié sur les réseaux sociaux, le cliché suscite une pluie de réactions hostiles. Les commentaires émanent aussi bien de résidents de l’Autorité palestinienne que d’activiste d’ONG israéliens pro-palestiniens. Florilège:

« Israël ne parvient plus à attraper des adultes alors les soldats s’en prennent aux enfants ». (Kamel)

« Je vais vomir et je reviens » (Free Palestine)

Machsom Watch (Les femmes pour les droits humains et contre l’occupation), y va même de son petit petit commentaire : « On reste interdit, monstruosité et douleur ».

Etc.

La photo et la véritable histoire …

Dans les faits, il en est tout autrement. Cet officier a certes repéré l’enfant (qui jetait des pierres avec les autres) . Sauf que le jeune fauteur de trouble se trouvait au beau milieu de la scène d’affrontement, pris au piège entre deux feux. D’un côté les fauteurs de trouble et de l’autre les force de l’ordre. Résultat, le jeune tente d’éviter les pierres lancées par ses acolytes, et se trouve en même temps dans la ligne de mire des lanceurs de grenade lacrymogène.

A un moment, une bouteille incendiaire frôle l’enfant, qui tombe à terre, apeuré, au beau milieu des fumées. L’officier israélien s’interpose alors pour exfiltrer le jeune palestinien de la zone dangereuse. Un geste qui n’échappe à personne, mais les pierres redoublent, quitte à blesser l’enfant.

Ce dernier s’en tire à bon compte, il est juste un peu sonné mais ne sera pas interpellé.

Reste que la désinformation se met immédiatement en ordre de marche. Les professionnels de la détestation d’Israël sont lâchés.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

2 pensées sur “Double lecture : Que voyez-vous sur cette photo ?

  • Avatar
    28 août 2019 à 23 h 27 min
    Permalink

    C’est de la faute de l’Etat d’Israel qui veut faire bonne figure et laisse les journalistes sur ces zones de conflits. Vu la désinformation organisée et massive, l’armée et l’etat Israel devrait interdire les journalistes dans ces cas. Ou alors les selectionner.

    Répondre
  • Avatar
    29 août 2019 à 11 h 26 min
    Permalink

    censuré!!MON COMMENTAIRE SUR LE SANG CHRETIEN POUR LES MATZOT DE PESSAH

    alors David ? le second degré ça te dépasse on dirait ??

    Bien continue a baigner ton blog dans la médiocrité et bonne route

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *