Djihad mondial: la Libye s’enfonce un peu plus dans le chaos

Des djihadistes se réclamant de la branche libyenne du groupe Etat islamique (EI) ont pris le contrôle jeudi de l’université de Syrte, qui a été contrainte de suspendre ses cours, selon des témoins. Un enseignant, sous couvert de l’anonymat, a expliqué que l’université avait annoncé la suspension des cours et le report des examens après que la branche libyenne de l’EI se fut emparée de ses locaux. Des photos, signées de la branche libyenne de l’EI et diffusées jeudi sur les réseaux sociaux, montrent des dizaines de djihadistes cagoulés ,paradant à bord de pick-up et véhicules tout terrain armés de canons anti-aériens et brandissant les drapeaux noirs du mouvement extrémiste. Selon des habitants, des djihadistes ont également pris position depuis mercredi devant le centre Ouagadougou, y faisant flotter leurs drapeaux noirs. Des djihadistes s’étaient déjà emparés la semaine dernière d’une radio locale et de bâtiments administratifs dans le centre de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *