Djihad à Reims? Des policiers attaqués à coups d’haltères aux cris d' »Allah Ouakbar »

Les violences qui ont frappé la France depuis le début du mois de juillet ne cessent d’inquiéter par leur ampleur et leur nature, relayée au compte-goutte dans les presses régionales. Le 9 juillet dernier, en début de soirée, une patrouille de police décide de contrôler les identités d’un groupe de « jeunes » rassemblés à proximité d’une maison de quartier. L’un d’eux s’enfuit. Il rejoint la place Mozart et s’engouffre dans une boucherie halal. Maîtrisé, le fuyard est ramené vers la voiture de police en présence d’un grand nombre « de jeunes ». « Ne les laissez pas m’embarquer ! », aurait crié le caïd, sûr de son effet. Dès lors, « une pluie de projectiles est tombée en direction des policiers », relate à l’audience l’avocat des trois fonctionnaires pris à partie. « Il y avait une vingtaine d’individus qui lançaient des pavés, des gravats et même des haltères. L’un d’eux a hurlé : On prend les armes et on va les niquer ! Allah Akbar ! Allah Akbar ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *