Divorce : La justice suédoise accepte d’appliquer la charia

Deux couples d’origine iranienne en train de divorcer ont mis la justice suédoise dans une situation difficile, rapporte le magazine local Fria Tider. Selon les lois de la charia en vigueur dans le pays où les époux se sont mariés, le mari divorçant est obligé de payer à sa femme une somme d’argent appelée « mahr » dans le Coran. Un tribunal d’instance qui examinait la première affaire a statué que la procédure de divorce devait avoir lieu conformément à la législation suédoise et qu’aucune compensation prévue par la charia ne devait donc être versée à l’épouse. Cependant, une cour d’appel a pris la décision inverse, indiquant que la loi iranienne devait être appliquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *