Divorce: 3 enfants israéliens en prison pour avoir refusé de parler à leur père!

Un juge américain  a récemment envoyé trois enfants israéliens en détention. Motif : au centre d’une furieuse bataille judiciaire de plus de cinq ans pour leur garde, les adolescents ont refusé de rencontrer leur père.

Le  juge de Détroit Lisa Gorcyca  a condamné pour outrage au tribunal  Liam, 15 ans, Natalie, 9 ans, et Rowie, 10 ans, 3 adolescents israélo-américain. Lors des entretiens avec les enfants, le juge a même employé des mots durs et inappropriés traitant Liam de dérangé mental. La juge a menacé les trois enfants de rester en  prison jusqu’à leur majorité et a également exercé une pression sur la petite fille en lui disant qu’elle aurait surement à se laver devant des étrangers dans le centre de détention pour mineurs.

Les documents judiciaires ont montré que, durant l’audience, Liam après s’être excusé d’avoir enfreint la loi, a déclaré: « Mais je ne présenterai pas d’excuses parce que je ne parle pas à mon père. J’ai une raison à tout cela: mon père est violent et je l’ai vu frapper ma mère et je ne vais pas lui parler « . La juge a rétorqué qu’il était « un jeune homme méprisant. » Elle a affirmé qu’il n’y avait aucune preuve du comportement violent de son père et a affirmé que les enfants avaient subi un « lavage de cerveau » de leur mère. Lorsque Nathalie et son frère Rowie ont refusé d’obéir à l’ordre du juge de déjeuner avec leur père dans la cafétéria du tribunal le même jour, le juge a déclaré: « Je vous ai ordonné de parler à votre père. Vous avez choisi de ne pas parler à votre père. Vous défiez un ordre direct de la cour. C’est un mépris de la décision d’un juge, donc vous êtes coupable d’outrage à la cour. »

Les trois enfants devront être isolés et leur mère ne sera pas autorisée à les voir au centre de détention pour mineurs de Détroit. Les avocats du père ont déclaré que la situation était « traumatisante pour tout le monde, et qu’il était regrettable que les actions de la mère aient abouti à cette situation. La mère aliène sans cesse les enfants et a ignoré  d’innombrables décisions judiciaires. » Le Rabbin de la communauté juive locale Jason Miller a déclaré qu’il était « étrange » que les enfants soient punis pour la querelle de leurs parents. Il a ajouté que la communauté était en état de choc.

Une pensée sur “Divorce: 3 enfants israéliens en prison pour avoir refusé de parler à leur père!

  • Avatar
    17 octobre 2015 à 17 h 00 min
    Permalink

    je trouve cela choquant, que ce juge mette des enfants, en détention, pour refus de parler a leur papa!!!!!!

    même si ces enfants, sont au ceour d’une guéguerre entre les deux parents, le juge a manquant de diplomatie envers des enfants.

    Pourquoi ne leur a t’il pas proposé un rdv en lieu neutre accompagné de psychologues, et médiateurs, au lieu d’ordonné une chose pareil. Les enfants ont manifesté leur refus cela ne mérites pas une tel sanction. même un violeur d’enfants ou un trafiquant de drogue prend moins que cela.

    Quand au papa je ne comprends pas qu’il fasse appel de cette décision, en évitant le forcing sur ces enfants, la ils vont aller en détention, et eux vont retenir que c’est la fautes du père, cela n’arrangera en rien leurs relations.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *