Dispute entre Nasrallah et l’envoyé du président Russe

Le quotidien saoudien al-Watan, dans son édition de dimanche révèle que la dernière rencontre entre le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah et le vice-ministre russe des Affaires étrangères et envoyé du président Vladimir Poutine au Moyen-Orient, Mikhaïl Bogdanov aurait été mouvementée. Ce dernier aurait évoqué le 6 décembre au chef du Hezbollah l’éventualité de nommer un nouveau président syrien afin de superviser un gouvernement de transition. Le leader chiite aurait réagi violemment, faisant savoir à son interlocuteur que Bachar el-Assad était une « ligne rouge ». Ces propos auraient exaspéré le diplomate russe, qui aurait fait savoir à l’issue de sa rencontre que les discussions sur la crise syrienne concerneraient désormais uniquement les chefs d’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *