Discours guerrier d’Erdogan contre les « athées » kurdes

Le Président turc ne fait pas dans la dentelle contre ses ennemis kurdes. « N’ont-ils pas détruit nos mosquées ? Ces gens-là sont des athées (…). Ils n’agissent pas en fonction de nos valeurs. » Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré, samedi 28 mai, qu’il mènerait « jusqu’au bout » sa guerre contre le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), qualifiant les rebelles kurdes d’« athées » et de « zoroastriens », une minorité religieuse pré-islamique, dans un discours empreint de rhétorique religieuse prononcé à Diyarbakir, grande ville du sud-est en majorité kurde de la Turquie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *