Les dirigeants de la communauté juive de France ne se sentent pas concernés par l’Alyah

Les profonds bouleversements qui affectent Israël depuis un demi-siècle ont provoqué de très graves répercussions dans le monde. En France nous le savons tous, les juifs sont menacés par le mal endémique de l’assimilation, véritable « shoah douce ». Mais en outre, ils sont périodiquement victimes de l’antisionisme gouvernemental et de l’antisémitisme aigu de la population locale musulmane.

Cette situation empire d’année en année afin peut être, de nous rappeler que la galout est terminée et que le peuple d’Israël en son entier doit revenir sur sa terre. Pourtant leurs dirigeants ne se sentent ni concernés ni responsables. Selon eux l’Alyah est une affaire privée, individuelle ! Nous ne le pensons pas.  C’est une obligation collective qui fait partie de l’essence d’Israël. La galout est terminée, le peuple en son entier doit revenir sur sa terre et les juifs de France doivent être partie prenante de cette renaissance.

Nous n’ignorons pas, pour l’avoir nous-mêmes traversée, que l’Alyah est une épreuve difficile, notamment au niveau financier. L’Alyah des juifs de France a baissé de 60% cette année et certains des olim échouent en Israël !

Rien ne se donne dans ce pays, tout se conquiert !

Nous n’avons pas le droit de rester les bras croisés. Nous, Olim de France, sommes conscients de notre devoir. Beaucoup d’associations font un travail remarquable en Israël. Ce n’est pas suffisant. Il faut que nous disposions d’une organisation puissante et influente, pour influencer durablement le gouvernement, la Knesset, tirer la classe politique de son indifférence à notre égard et lutter contre la bureaucratie israélienne. Rien ne se donne dans ce pays, tout se conquiert ! L’intégration des Olim offre à la société israélienne un nouveau souffle.

Notre maître spirituel Léon Askenazi –Manitou,zatsal, nous a enseigné que notre raison d’être est de faire émerger une société juive fraternelle. C’est une belle occasion pour nous de le prouver !

Par Avraham Bliah

Avraham Bliah

Avraham Bliah

Abraham Bliah est le descendant de Rabbi Hayim Bliah, Dayan de Tlemcen, auteur du Petah ha Chaar Kavod Hachem. Ancien avocat en France et en Israel,Il a produit et realise les films ,"les mitnahalim" et la serie des "heros d'Israel". Il est l'auteur de la Agadah de Kipour et du "Hotmenou le Yayim".et récemment du livre "Demain le Temple".

2 pensées sur “Les dirigeants de la communauté juive de France ne se sentent pas concernés par l’Alyah

  • Avatar
    15 août 2017 à 17 h 59 min
    Permalink

    Ils disparaitront et ils pourront rien faire pour l empecher.

    Répondre
  • Avatar
    22 août 2017 à 11 h 15 min
    Permalink

    Les Dirigeants de la Communauté Juive de France ne se sentent pas concernés par l’Alyah, pas plus qu’ils ne se sentent concernés par les 20 % de Juifs qui vivent sous le seuil de pauvreté en France, sauf si à la clef ça leur apporte la Légion d’Honneur.
    Hormis cela, oui pour les blablas sur la Tsédaka, et oubliés dans le concrets les principes de base du Judaïsme !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *