Diabolisation d’Israël et antisémitisme: le rapport inquiétant sur la Turquie

 » L’islamisation du programme par Erdogan est en ligne avec son grand récit d’un renouveau islamique turc. Le Jihad est inséré dans les études religieuses et il est caractérisé comme une poursuite nationaliste. Les valeurs démocratiques sont dénigrées tandis que la civilisation occidentale et les non-musulmans sont décriées comme des «infidèles» et des bailleurs de fonds du terrorisme. Les manuels sont devenus le principal véhicule de la révolution turque d’Erdogan.  »

Un nouveau rapport sur le programme scolaire actuel en Turquie montre que le programme a été radicalisé ces dernières années et que le président turc Recep Tayyip Erdogan a apporté des changements significatifs dans les manuels, y compris les messages antisémites et la diabolisation d’Israël.

Le rapport a été porté par IMPACT-se, un institut de recherche et de politique basé à Jérusalem qui analyse les manuels scolaires et les programmes d’études dans le prisme des  normes définies par l’UNESCO  sur la paix et la tolérance, en collaboration avec la Henry Jackson Society.

«Les manuels scolaires ont été utilisés comme arme dans les tentatives d’Erdogan d’islamiser la société turque et de revenir à une époque nostalgique de domination turque. Nous notons une diabolisation accrue d’Israël et des insultes antisémites qui doivent faire en sorte que les élèves juifs turcs se sentent en danger », a déclaré Marcus Sheff, PDG d’IMPACT-se.

L’institut note que c’est la première fois que le président Erdogan apporte des changements significatifs aux manuels scolaires approuvés par l’État turc depuis son arrivée au pouvoir en 2003.

Voici les principales conclusions du rapport

Le programme d’études turc s’est radicalisé ces dernières années.

Il y a eu une importante islamisation du programme – la guerre du jihad est présentée comme une valeur centrale; le martyre au combat est glorifié.

L’islam est considéré comme politique, utilisant la science et la technologie pour faire avancer ses objectifs.

Les juifs sont maintenant qualifiés d’infidèles au lieu d’être décrits auparavant comme des «gens du livre».

Le programme diabolise Israël et frôle les messages antisémites, décrivant certaines écoles juives d’après-guerre comme hostiles à l’indépendance de la Turquie. Le programme poursuit les pratiques passées de respect de la civilisation juive et de la langue hébraïque.

Pour la première fois, l’Holocauste est spécifiquement mentionné, quoique brièvement.

Une vision religieuse ethno-nationaliste, combinant néo-ottomanisme et pan-turquisme, est enseignée.

Des concepts tels que «la domination du monde turc» et «l’idéal de l’ordre mondial» turc ou ottoman sont mis en exergue.

Le programme adopte une position anti-américaine et montre de la sympathie pour les motivations de l’Etat islamique et d’Al-Qaïda.

La Turquie est décrite comme anti-arménienne et pro-azerbaïdjanaise. L’identité et les besoins culturels de la minorité kurde sont largement négligés. Les pogroms contre la communauté turco-grecque sont ignorés.

Les études religieuses sont considérablement améliorées grâce au système de cours «facultatifs obligatoires». La théorie darwinienne a été supprimée.

Des messages antidémocratiques subtils sont véhiculés (par exemple, la condamnation des manifestations du parc Gezi).

Le Dr Soner Cagaptay, directeur du programme de recherche turc à l’Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient, a commenté dans l’avant-propos du nouveau rapport: «L’éducation est un pilier essentiel des efforts d’Erdogan pour jeter une membrane de charia sur le pays.»

 » L’islamisation du programme par Erdogan est en ligne avec son grand récit d’un renouveau islamique turc. Le Jihad est inséré dans les études religieuses et il est caractérisé comme une poursuite nationaliste. Les valeurs démocratiques sont dénigrées tandis que la civilisation occidentale et les non-musulmans sont décriées comme des «infidèles» et des bailleurs de fonds du terrorisme. Les manuels sont devenus le principal véhicule de la révolution turque d’Erdogan.  »

Une pensée sur “Diabolisation d’Israël et antisémitisme: le rapport inquiétant sur la Turquie

  • Avatar
    14 avril 2021 à 9 h 47 min
    Permalink

    pouvez-vous supprimer cette photo de vipere
    merçi

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *