Deux vieilles dames, 30 000 shekels et l’homme providentiel

Son post sur Facebook a été acclamé par des dizaines de milliers de personnes. Erez Sendrossi a fait ce que l’on appelle une bonne action. Qu’aurions nous fait en pareille situation ?

Ces deux vieilles dames n’en sont toujours pas revenues ! Voici la traduction du message posté sur les réseaux sociaux par Erez Sendrossi, un israélien à l’éthique irréprochable.  Celui que les internautes ont sacré  » homme du jour ».

L'argent retrouvé
L’argent retrouvé

« Hier soir je suis allé avec le chien et mon gamin faire un tour et j’ai trouvé une sacoche usée qui semblait avoir été perdue. Je l’ai ouverte pour tenter d’obtenir des informations. A l’intérieur du sac il y avait des dizaines de milliers de shekels, environ 30,000 (6000 euros environ). Aussitôt mon fils me lance  » papa vient au centre commercial nous allons nous faire plaisir ».

Je réponds par la négative. Dans le sac, j’ai trouvé un dossier médical, un nom et une adresse. J’emmène mon fils la-bas,ce n’était pas loin. Arrivé sur place, nous apercevons deux femmes  âgées assises dans le hall d’un immeuble très tristes. Elles n’ont pas la clé pour monter à l’appartement et attendent le serrurier.

Elles m’expliquent qu’elles ont perdu un sac. Je leur dis d’emblée que maintenant en quelques secondes la tristesse et leur douleur vont disparaître. Je leur remet le sac. Mon fils est très ému de leur joie. Elles m’embrassent, elles l’embrassent. C’est une leçon de vie pour mon gamin. Il ne l’oubliera pas ! »

Envoyez-nous vos belles histoires à [email protected]

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *