Deux réseaux de cinémas britanniques refusent le chantage des boycotteurs

Lundi, un groupe de 40 artistes et cinéastes britanniques ont envoyé une lettre ouverte au journal de gauche « The Guardian » appelant les réseaux Curzon et Odeon Cinema d’arrêter des projections de « Seret 2015 », le Festival israélien de cinéma et de télévision à Londres. Le début du festival est prévu ce jeudi avec la projection de Bafta, suivie par un certain nombre de projections dans les cinémas susmentionnés dans les jours à suivre. Les signataires de la lettre – qui comprenait un certain nombre de militants anti-israéliens vétérans, comme le réalisateur Ken Loach – ont affirmé que « en bénéficiant de l’argent de l’Etat d’Israël, les cinémas deviennent des complices silencieux de la violence infligée au peuple palestinien. »

Mais les réseaux de cinémas ont refusé de céder au boycott anti-israélien. Des groupes juifs britanniques ont fermement condamné les boycotteurs fanatiques qui faisaient preuve de préjugés anti-juifs éhontés en appelant à annuler le Festival du Film israélien. Des groupes juifs et pro-israéliens ont condamné la pression des boycotteurs anti-israéliens, qualifiant ce boycott de « propagande » et de manifestation de « sectarisme » et de « préjugés anti-juifs sans vergogne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *