Deux hôpitaux bombardés en Syrie, 19 tués. Dans les deux cas, la Russie est blâmée

Il y a eu au moins 19 personnes tuées et des dizaines d’autres blessées lors de frappes aériennes et d’attaques à la roquette sur deux hôpitaux distincts dans le nord de la Syrie ce lundi.

Au moins dix personnes ont été tuées et 30 blessées lors d’attaques aériennes et d’artillerie,  endommageant des parties d’un hôpital de la ville d’Azaz, dans la province d’Alep.

Le chef du bureau des médias du conseil de la région, Abou Thar alHalabi, a déclaré à Al Jazeera qu’une section de la route qui facilite la conduite principale d’alimentation pour l’aide humanitaire a également été détruite dans les raids. Neuf autres personnes ont été tuées lors d’un bombardement à Itlib. Dans les eux cas, l’armée russe est en cause, selon certains témoins locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *