Des travailleurs arabes brandissent des drapeaux du Hamas sur la route entre Tel-Aviv et Jérusalem

Des travailleurs arabes ont été filmés avec de grands drapeaux du Hamas sur un camion qui se trouvait sur un chantier de construction près d’une autoroute très fréquentée entre la capitale et Tel-Aviv, une semaine après que des Juifs aient été réprimandés à Ashkelon avec des drapeaux israéliens.

Cela s’est passé ce dimanche, près de la ville de Shoresh, à la périphérie de Jérusalem sur la route numéro 1, qui relie la capitale à Tel-Aviv, et l’événement a déjà fait le tour de Facebook.

Dans la vidéo, on voit, aussi incroyable que cela puisse paraître, deux grands drapeaux verts du Hamas qui volent ouvertement d’un camion de construction.

L’organisation terroriste Hamas est interdite en Israël. Le groupe, qui cherche à détruire Israël, a inscrit dans sa charte le génocide de tous les Juifs, et l’été dernier, a lancé sa troisième guerre terroriste à partir de Gaza.

Les commentaires sur Facebook ont souligné l’ironie de l’incident, étant donné qu’un résident d’Ashkelon dimanche dernier a reçu un avertissement par un policier parce qu’il voulait apporter dans un hôpital, où le terroriste Allan est traité, un drapeau israélien.

La manière ouverte avec laquelle les travailleurs arabes ont brandi des drapeaux du Hamas est d’autant plus ironique que l’Agence israélienne de sécurité (ISA) mène actuellement une campagne de répression sur des jeunes Juifs, émettant contre eux une douzaine de « mesures » administratives en seulement deux semaines, sans preuves et sans raisons apparentes.

Ces mesures draconiennes contre des Juifs par une police juive sont en contraste avec l’impunité dont bénéficient les travailleurs arabes qui brandissent des drapeaux du Hamas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.