Des sénateurs accusent Obama de vouloir étouffer la menace terroriste iranienne

Des sénateurs et membres du personnel révèlent que l’administration américaine minimise les menaces prévisibles de l’accord nucléaire, et dans son évaluation de la menace mondiale, évite toute mention à l’Iran. De hauts responsables américains accusent l’administration du président américain Barack Obama d’avoir intentionnellement essayé de faire abstraction de la menace terroriste iranienne, de vouloir faire oublier que l’Iran est le principal commanditaire de l’état de terreur dans le contexte de 2015. En réponse aux sénateurs qui ont demandé pourquoi l’activité terroriste de l’Iran était notamment absente du rapport, le directeur du renseignement national James Clapper a admis plus tôt ce mois-ci dans une lettre, qu’il a eu tort d’exclure les références à l’Iran et son affilié dans la terreur libanaise, le Hezbollah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *