Des retour de Syrie en France, les djihadistes ne sont pas repentis

Leurs prénoms sont Bilel, Yassin, Zoubeir, Lena, et leur point commun est d’avoir été djihadistes, membres de l’État islamique. Ils sont maintenant de retour en France. Le journaliste David Thomson raconte leur destin dans le livre Les Revenants (Seuil, « Les Jours »). Il est le seul journaliste français à avoir approché les djihadistes avec une telle proximité.

Aujourd’hui, dans un document terrifiant qui mêle enquête et analyse, il les peint à l’heure du retour et confirme: ces islamistes ne sont pas repentis, conduisant à une menace inédite pour la France, rapporte le Figaro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *