Des réfugiés syriens en Grèce entament une grève de la faim

Plus de 200 réfugiés syriens de la guerre civile ont entamé une grève de la faim devant le Parlement grec, exhortant le gouvernement de leur accorder un travail et des cartes de séjour temporaires. Les manifestants ont commencé à manifester la semaine dernière sur la place principale d’Athènes, se plaignant que les réfugiés sont obligés de payer des taux exorbitants au marché noir et de vivre dans des appartements sordides à Athènes.

« Les gens vivent dans de mauvaises conditions. Nous obtenons des documents temporaires de voyage, mais nous ne pouvons pas aller n’importe où. Nous ne pouvons pas travailler ou aller à l’hôpital, ou louer un endroit pour vivre », a déclaré Khaldoon Fadel, un ancien résident de Damas, qui a entamé la grève de la faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *