Des parlementaires suisses appellent à mettre fin au financement des ONG pro-terroristes

Les nouvelles exigences de la résolution du Parlement suisse proviennent du fait que les ONG radicales soutiennent le mouvement BDS dans ses actions antisémites. Il en résulte que le parlement suisse a demandé d’arrêter de canaliser des fonds vers les ONG radicales qui ont des liens avec les terroristes et qui travaillent pour faire avancer le mouvement de boycott BDS qui attaque économiquement Israël.

L’appel lancé par le Parlement a été faite lors d’une résolution initiée par le député Christian Imark, et a reçu le soutien de 41 députés de diverses allégeances politiques, rapporte lundi le quotidien suisse Basler Zeitung.

Dans la résolution, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a demandé de cesser de financer, à la fois directement et indirectement, des organisations impliquées dans des « actes racistes et antisémites » et des campagnes BDS, un appel qui pourrait mettre fin au financement suisse aux ONG anti-israéliennes qui opèrent dans l’Etat juif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *