Des négociations sur le nucléaire iranien au point mort

Les négociateurs du programme nucléaire de l’Iran, comprenant la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, plus l’Allemagne, ont terminé leur deuxième cycle de négociations avec Téhéran. Ils ont convenu de reprendre leurs discussions le mois prochain.

Après cinq jours de négociations à huis clos à Genève, en Suisse, qui ont vu les grandes puissances faire des efforts intensifs pour affiner leurs positions afin de parvenir à un accord global, les discussions ont pris fin dimanche.

Les pourparlers, présidés par Helga Schmid, représentante officielle de l’UE, sont en cours avec l’espoir de réaliser de nouveaux progrès vers une solution globale à long terme sur la question nucléaire. La semaine dernière, le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif ont tenu plusieurs rencontres bilatérales à Genève et Paris sur le programme nucléaire de Téhéran, suivies par d’autres négociations américano-iraniennes menées par l’intérimaire du secrétaire d’Etat adjoint, Wendy R. Sherman, et le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araqch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *