Des lanceurs de pierres sur le tramway de Jérusalem poursuivis aussi pour dommages

En plus des inculpations pénales, le procureur demandera une lourde amende de 40 000 shekels pour vandalisme et fenêtres brisées sur le tramway de Jérusalem : « Il n’y a aucune raison pour que le contribuable israélien couvre ces dommages. » Le procureur de l’Unité civile de l’État devrait bientôt présenter deux demandes sans précédent de responsabilité délictuelle contre des Arabes qui lançaient des pierres sur le tramway de Jérusalem, causant des dommages aux fenêtres.

Dans les deux revendications, l’Etat va demander au tribunal d’ordonner le paiement immédiat de 40 000 shekels pour chaque fenêtre cassée le montant que l’impôt foncier paie à Citypass, qui a construit le tramway, à titre de compensation pour le remplacement d’une fenêtre du train.

Cette initiative fait partie d’une action civile à grande échelle de déposer une série de réparations, qui exigera des lanceurs de pierres, de cocktails Molotov et de feux d’artifice de payer pour les dommages qu’ils ont causés, en plus des poursuites pénales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *