Des Juifs allemands : « Les migrants syriens apportent avec eux la haine des Juifs »

Le Conseil central des organisations juives allemandes appelle à limiter l’afflux de migrants, avertissant « qu’ils arrivent avec une culture dont l’antisémitisme et l’intolérance sont une partie intégrante. » Le Conseil invoque les préoccupations des Juifs qui sont convaincus que les nouveaux venus, principalement musulmans, apportent avec eux leur culture de l’antisémitisme.

Le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a ouvert les portes aux migrants syriens, et les arrivées en provenance du pays déchiré par la guerre et d’autres régions du Moyen-Orient pourraient atteindre un million de musulmans cette année. « Tôt ou tard, nous n’aurons pas d’autre choix que de fixer une limite, » a déclaré le président du Conseil Josef Schuster au quotidien allemand Die Welt.

« Beaucoup de réfugiés fuient la terreur de l’État islamique et veulent vivre dans la paix et la liberté, mais en même temps, ils sont issus de cultures où la haine des Juifs est sans cesse entretenue. Ne pensez pas seulement aux Juifs, pensez à l’égalité entre les hommes et les femmes, ou aux homosexuels, » a-t-il ajouté.

Un groupe d’ONG pro-migrants Pro Asyl, qui utilise la démocratie à bon escient, n’a pas perdu de temps pour critiquer Schuster, notant que le parti conservateur CSU bavarois s’oppose également à l’afflux massif de migrants. «Il est déconcertant lorsque la CSU et le Conseil central des Juifs exigent que nous suspendions la Convention européenne des droits de l’homme, » selon le chef de Pro Asyl, Guenter Burkhardt.

« Il est dit dans l’article 33 de 1951 des Conventions de Genève et des pays signataires, qu’il est interdit de renvoyer des demandeurs d’asile dans des pays où leur vie ou leur liberté sont menacées en raison de leur race, de leur religion, de leur nationalité, ou de leur appartenance à un groupe social ou à cause de leur opinion politique. »

La guerre en Syrie dure depuis plus de quatre ans, mais récemment un grand nombre de résidents ont commencé à inonder les pays occidentaux, créant une crise de réfugiés telle que les gouvernements occidentaux ont été contraints de laisser entrer des dizaines de milliers de migrants.

Beaucoup de gens en Allemagne ont soulevé des inquiétudes, avançant que des djihadistes s’infiltreraient et lanceraient des attaques, une préoccupation renforcée par le fait qu’au moins un des terroristes de l’État islamique (ISIS) a pris part aux attentats de Paris de la semaine dernière, alors qu’il était entré comme réfugié. Mardi dernier, une tentative a été contrecarrée à Hanovre, en Allemagne : des bombes ont été trouvées au stade national et dans une salle de concert majeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *