Des écrits antisémites de Michel Audiard remontent à la surface

Avant de devenir l’un des plus grands dialoguistes du cinéma français, Michel Audiard avait prêté ses talents à des officines antisémites pendant l’Occupation.

Michel Audiard n’a pas toujours fait rire. Ses accointances collaborationnistes lors de la Seconde Guerre mondiale sont exhumées dans le prochain numéro de la revue Temps noir, à paraître fin octobre et dont L’Obs a publié certains éléments jeudi. “Il publiait dans les journaux les plus collabos de l’époque”, écrit ainsi Franck Lhomeau, rédacteur en chef de Temps noir, avant de dérouler les écrits antisémites de Michel Audiard, célèbre notamment pour les dialogues des Tontons flingueurs. Lire la suite sur lemondejuif.info