Des déchirures au sein du Parti sioniste-religieux

Le député Bezalel Smotrich condamne son chef de parti, Naftali Bennett, et a critiqué sa position sur l’homosexualité. Dans une interview sur la Radio de l’Armée, le journaliste a demandé à Smotrich s’il pouvait répéter la phrase « défilés d’abomination », qu’il a récemment utilisée dans un tweet à l’égard des parades de la « gay pride ».

Smotrich a répondu que l’utilisation du mot « abomination » concernant l’homosexualité n’a pas commencé avec lui, mais avec la Torah. « Si le président de mon parti veut censurer la Torah, c’est son problème. Je ne censure pas la Torah. »

Dans l’interview, Smotrich dit que les homosexuels ont une influence déterminante dans les médias d’Israël. « Il y a beaucoup de gens importants dans les médias israéliens, parmi eux, il y en a qui tiennent le microphone et déterminent pour chacun de nous ce que nous devrions penser et ce que nous devrions dire, un très grand nombre sont [gay] eux-mêmes. Quand vous regardez la liste, il y a des dizaines et des dizaines d’éléments les plus dominants aujourd’hui qui détiennent les pouvoirs médiatiques. »

« Alors, évidemment, ils ne sont pas en mesure d’entendre une opinion comme la mienne … Ils me coupent et me font passer pour un excentrique (le mot est faible) parce qu’ils ne me donnent pas une chance d’expliquer ma position à fond. »

Smotrich a déclaré que pendant des années, il s’était lui-même demandé pourquoi il semblait qu’une grande partie de la population d’Israël s’était égarée dans ce sens, jusqu’à ce qu’il ait compris que les médias ne faisaientt paraître le phénomène que de la façon qui arrangeait leur façon de penser. »

« Je suis convaincu que 95% des citoyens de l’Etat d’Israël aimeraient beaucoup voir leurs enfants construire de merveilleuses familles, en leur donnant des petits-enfants. Une personne en bonne santé, une personne normale, sait exactement ce qu’elle veut. »

Dans une entrevue, mardi, Bennett a été interrogé sur le tweet de Smotrich. « Je rejette ces déclarations avec dégoût. Il n’y a pas de place pour sa pensée, même si c’est sa position au sein du Parti. Je peux respecter les manifestants et il n’y a pas de place pour ceux qui n’appellent qu’à l’application de la Halakha. Il est écrit dans la Torah que celui qui ne respecte pas le Shabbat doit être mis à mort. Alors ? Allons-nous commencer à sortir et tuer des gens qui profanent le Shabbat ? »

Une pensée sur “Des déchirures au sein du Parti sioniste-religieux

  • Avatar
    14 août 2015 à 11 h 05 min
    Permalink

    Bennet a montré que sa kippa sur sa tete est une diversion.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *