Des « cœurs » sur les mosquées de la part de français pour fêter le « vivre ensemble » après les attentats

Ce dimanche matin, une guirlande de cœurs a été découverte sur le portail de la mosquée de la rue Victor-Pengam, à Brest. Cette délicate attention réchauffe les cœurs des fidèles, d’autant qu’elle s’était déjà produite après les attentats contre Charlie Hebdo en janvier dernier.

« J’arrivais pour préparer la première prière du matin. Il n’était pas encore 6h30. J’ai tout de suite remarqué la guirlande », témoigne Slimane Herrag, le président du Centre culturel musulman de Brest, qui a donc été le premier à découvrir ce beau message de tolérance.

Comme en janvier dernier, sur les cœurs, on pouvait lire : « Partage ton cœur » et « pas d’amalgame » . Une marque d’affection « qui va droit au cœur des fidèles », rapporte Slimane Herrag.

« C’est un geste très très fort de fraternité, et ça fait du bien. C’est la preuve qu’il y a encore des gens intelligents, pour qui le vivre-ensemble a du sens », conclut le responsable du lieu de culte musulman.

Mais les manifestations de sympathie ne s’arrêtent pas là. Une étudiante de Cachan a eu l’idée de « livrer de l’amour contre l’islamophobie », et de « coller des cœurs sur les mosquées », au lendemain des attentats de Paris.

Rejointe pas trois autre étudiants ou ex-étudiants de Cachan, ils ont sillonné le Val-de-Marne, une partie des Hauts-de-Seine et de l’Essonne pour accrocher des cœurs rouge et blanc et des messages de paix sur des mosquées.

« C’est un message de soutien et de fraternité pour ne pas être divisé dans les moments que l’on vit. C’est une manière de lutter contre l’islamophobie », lâche Pauline, alias Chopopope sur Twitter. Cette jeune femme de 23 ans, ainsi que Nicolas, un ami, s’est rappelée que des habitants d’Uppsala en Suède avaient eu ce geste en tout début d’année après que la mosquée de leur ville a été dégradée. Les deux amis se sont d’abord rendus à Cachan samedi, mais aussi au Kremlin-Bicêtre, Gentilly […].
Boboparisienne2
Enfin une jeune femme s’est jetée sur la main d’un musulman, visiblement amusé, pour lui baiser frénétiquement la main et témoigner un comportement de soumission complète face à l’islam, en réaction aux attentats.

Une pensée sur “Des « cœurs » sur les mosquées de la part de français pour fêter le « vivre ensemble » après les attentats

  • Avatar
    18 novembre 2015 à 21 h 41 min
    Permalink

     » Ah!Les cons ! »

    Attribué à Daladier , selon Sartre (« Les chemins de la Liberté), retour de Munich, et arrivant au Bourget, où il s’attendait à être hué ;au lieu de quoi, il avait été acclamé par les éternels crétins tout prêts sans doute à baiser la main d’Hitler, comme le fait cette pauvre niaise avec un mahométan dont elle fait une figure christique, un « serviteur souffrant » selon la Bible . De même, les idiots utiles baisèrent la main, et les bottes , de Staline . Puis celles de Mao, de Pol Pot, de Castro. Et pour toujours, celles de Guevara, dont ils ont fait une figure christique.

    Et après lui avoir léché la main, elle lui lèchera les babouches ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *